Aider la paroisse

Comment aider notre paroisse?

C’est prosaïque, mais il faut bien en parler ! La totalité du fonctionnement de notre paroisse, les activités apostoliques, partorales , le salaire de prêtre, etc, incombe aux chrétiens, dont la générosité est donc indispensable. Plusieurs moyens pour y contribuer :

La quête du dimanche: elle peut être rendue plus efficace par le système de la « quête prélevée » : vous déterminez le montant de l’offrande que vous souhaitez donner chaque dimanche, et la somme globale est prélevée chaque mois sur votre compte bancaire chaque mois. Cela permet de ne pas oublier, et de bénéficier d’un reçu fiscal. Des jetons spéciaux vous seront remis pour perpétuer le geste d’offrande à la quête. Contacter le Père Klakus.

Le « Denier de l’Eglise » : votre offrande annuelle pour payer le traitement des prêtres (450 euros/mois pour chacun, plus la couverture sociale, retraite, etc.) au niveau du diocèse. Reçu fiscal correspondant. Chèque à l’ordre du « denier de l’Eglise » à déposer á la maison paroissial au dans l’eglise

Les offrandes, appelées « casuel », dont le montant est fixé par les évêques de France, faites à l’occasion d’un sacrement (baptême, mariage) ou d’une cérémonie d’obsèques. Les offrandes de messes : une intention spéciale de prière peut être demandée à l’occasion d’une messe, le dimanche ou en semaine, pour un malade, un défunt, en action de grâce pour un événement heureux, etc. Une offrande est alors faite, de 16 euros à titre indicatif. Les dons (reçu fiscal) et legs, que l’Eglise -diocèse ou paroisse- reçoit avec reconnaissance, et qui sont totalement exonérés de droits de mutation puisque l’Eglise catholique est reconnue par l’Etat comme d’utilité publique. Chèques à l’ordre de la « Paroisse Trans-en-Provence » à déposer a la masion paroissial au dans l’eglise. La loi TEPA et la défiscalisation de l’ISF : les dons aux œuvres permettent une réduction de l’impôt sur la fortune de 75 % du don. Si vous êtes concernés, des dispositions permettent à l’église de profiter de cette opportunité. Voir avec Monsieur le Curé.